mercredi 14 mars 2007

"A vous de juger" par Michel Lab

Marielle de SARNEZ, directrice de campagne de François BAYROU, était ce matin à France Inter, de 8 heures 20 à 9 heures.
Je l'ai écoutée avec attention, car je n'ai pas envie de discuter dans le vide ou sur des a priori,!Je l'ai écoutée sur l'ensemble de l'émission, car une émission radio est un ensemble!
Deux exemples:
Quel art de la désinformation!
Madame de SARNEZ laisse entendre l'absence de propositions de la part d'une candidate, suivez mon regard.Puis quelques phrases plus loin, en réponse à un auditeur, énonce que François BAYROU supprimera l'article 49/3 de l'actuelle constitution.Aucune réaction, ni de l'auditeur, ni des journalistes présents!Mon esprit fait tilt, surtout quand il y a des chiffres! Mais,,,,, j'ai déjà vu cela quelque part! Mais oui: LES 100 PROPOSITIONS POUR CHANGER LA FRANCE. Je vérifie dans L'HEBDO DES SOCIALISTES,daté du 17 février 2007,N° 436, page 28,sous le titre " la Présidente d'une République Nouvelle",les propositions,la revalorisation du Parlement,proposition n° 71, je cite:"suppression du vote bloqué et du 49/3 pour les lois ordinaires. Présidence de la commission des finances confiée à un parlementaire de l'opposition".
A VOUS DE JUGER!!!!
Que le Centre est beau dans l'art de noyer le poisson!!!!
A la question de Nicolas DEMORAND, avec qui gouvernera Monsieur BAYROU, s'il est élu, reprise par des auditeurs sous diverses formes ( j'ai bien aimé: je veux bien monter dans l'avion dont le pilote se prénommera François, mais qui seront les divers autres membres de l'équipage......), elle indique qu'il y aura une majorité présidentielle, avec investitures etc....alors là, non seulement elle noie le poisson mais elle réussit le tour de force de mener tout le monde en bateau!!
Heureusement le dernier auditeur a rappelé que la campagne se jouerait dans la dernière semaine, proposition contre proposition!!

Avec Ségolène ROYAL, nous savons d'où nous partons et où nous irons ensemble!

1 commentaire:

Jacques a dit…

"Avec Ségolène ROYAL, nous savons d'où nous partons et où nous irons ensemble!"
L'arrivée est loin d'être évidente.
Ségolène Royaln'a pas mesuré le danger en s'aventurant à emmener les electeurs sur le terrain du désir.Cela n'est jamais fait en politique.On reste toujours sur registre plus confortable du 3besoin.
Qui dit désir, dit aussi rique de non réalisation du désir.Car si le besoin connait des limites le désir n'en a pas puisqu'il peut être fantasmé.Dès lors la non réalisation du désir s'apelle la frustration.C'est là que Ségolène Royal va se retrouver à l'arrivée.Avec des frustrés qui vont répondre par agressivité et rejet.Cela commence à se faire sentir avec le phénomène BAYROU