jeudi 15 mars 2007

l'hommage du jour

• Après Blum et Jaurès, Nicolas Sarkozy est revenu à
une rhétorique plus en conformité avec ses idées :
lors de son meeting à Besançon, mardi soir, le
ministre- candidat a cité l'écrivain Rivarol, figure
régulièrement récupérée par l'extrême droite
française pour affirmer que "la langue française,
c'est la langue humaine", faisant également
référence à "la France des croisades et des
cathédrales".

Qu'en pense Simone Veil?

1 commentaire:

Pascal a dit…

C'est très troublant qu'un candidat à la présidence de la République puisse citer en exemple un des plus farouche défenseur de la monarchie, et ce dès 1789.

Eternel combat de la France obscurantiste contre la France des Lumières ...